Des aides pourquoi faire ?

Est-il normal de donner des aides pour des équipements alternatifs de réception ?
Ne serait-il pas plus logique d'utiliser l'argent publique pour augmenter la puissance des émetteurs concernés de St Pern (Rennes) ou d'Erquy, pour notre région ?
L'ANFR prétend que cela est du à des perturbations causées par des émissions d'outre-manche.
Les émetteurs anglais seraient-ils plus puissants ?
A moins qu'ils n'utilisent une technique plus performante ?
Nous avons le droit de penser qu'il y a une volonté discriminatoire de ne pas équiper notre région de manière convenable.
Tout comme ces aides sont discriminatoires puisqu'elles ne s'adressent qu'à une partie de la population, les résidences secondaires en étant exclues (alors que notre secteur est riche en résidences de ce type).
L'aide maximum prévue est de 250€ pour les particuliers.
Sur quelles critères cette aide est-elle attribuée ?
Cette somme est-elle suffisante pour s'équiper en moyen alternatif (Câble, Satellite, ADSL, fibre), souvent soumis à abonnement ?
Qu'en est-il des maisons ayant plusieurs récepteurs ?
A noter, de plus, que cette aide ne peut être demandé que jusqu'au 31 décembre 2018 (peu de publicité faite sur ce point). Ceux qui viendront plus tard seront donc bien discriminés eux aussi et n'auront aucune possibilité de recevoir une aide.
Si tous les foyers des 101 Communes concernées de notre secteur faisaient une demande, on peut s'attendre à une somme globale frisant les 20 millions € !
Et d'autres régions en France sont aussi concernées.
Quelle gabegie !
Share on Facebook Share on Twitter

Réponses

  • ANFR_RdiffANFR_Rdiff Nb de j'aime : 0 | Expert ANFR
    Bonjour,

    Le fonds d’accompagnement de la réception télévisuelle (FARTV) est encadré par le décret n° 2017-1048 du 10 mai 2017.
    Il est notamment destiné à assurer la continuité de la réception des services de la TNT lorsque cette réception est perturbée ou interrompue par des phénomènes de brouillages répétés dans certaines zones géographiques liés aux conditions climatiques, c’est la raison pour laquelle il a été ouvert à une centaine de communes des Côtes d’Armor, pour une durée de 6 mois à partir du 1er juillet 2018.

    Un communiqué de presse a été réalisé, des courriers et courriels d’information ont été adressés aux mairies des communes concernées, et un courriel a été envoyé aux antennistes professionnels de la zone.

    En situation classique la réception TNT est satisfaisante sur ces communes, une augmentation de la puissance de diffusion des sites de Rennes ou Erquy pourrait générer des brouillages. Par ailleurs ces sites de diffusion sont mis en œuvre par les opérateurs de multiplex et sont donc privés : l’Etat ne peut financer une augmentation de leur puissance de diffusion.
    Lors de phénomènes climatiques particuliers, les ondes électromagnétiques se propagent plus loin qu’habituellement, ce qui peut générer des brouillages de façon occasionnelle (plus d’explications ici : https://www.recevoirlatnt.fr/particuliers/problemes-de-reception-tnt/les-propagations-exceptionnelles/)

    Les conditions d’attribution sont encadrées par le décret n° 2017-1048 du 10 mai 2017 et reprises sur le site internet : https://www.recevoirlatnt.fr/particuliers/problemes-de-reception-tnt/aide-financiere-fartv/
    Le FARTV concerne uniquement les résidences principales, les téléspectateurs en règle avec la contribution à l’audiovisuel public, qui reçoivent exclusivement la télévision par antenne râteau, et habitent les communes dans lesquelles le FARTV est ouvert. Le FARTV est attribué sans conditions de ressources et sur pièces justificatives.

    Enfin la loi la loi a imposé aux chaînes de la TNT diffusées en clair de mettre en place une offre gratuite par satellite. Ce dispositif, qui permet à tous de recevoir les chaînes gratuites de la TNT, n’est soumis ni à la location d’un terminal de réception, ni à la souscription d’un abonnement, mais nécessite la pose d’un matériel spécifique à la charge du téléspectateur, qui peut être indemnisé par le FARTV à hauteur de 250 €.

    En espérant que ces éléments permettent de répondre à vos interrogations,
    Share on Facebook Share on Twitter
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.